Maçonnerie préliminaire et pierres de taille

Un muret de soubassement est aménagé à l’extérieur du jardin d’hiver. Ce muret de 60 cm de haut monte et prend contact avec la structure des vitrages , sans les supporter.
La charge (le poids du jardin d’hiver) est reprise par les colonnes qui sont fixées sur le sol de la terrasse.

IMGP0655

 

 

Voilà la situation initiale : une chape fissurée en mortier de ciment avec des agrégats sans cohésions.

 

 

 

 

Pose d’une chape isolante sur voute

 

IMGP0667
L’enlèvement de la chape fissurée, on retrouve la voute plein cintre au dessus de la cave.
Cette voute faite de briques est en excellent état.
IMGP0666
Contribution familiale pour couler une chape isolante à base de chaux et de vermiculite sur une épaisseur de 10 cm minimum.

IMGP0671

Pour les générations futures : il y a un trésor enfuit dans la chape !

 

IMGP0727

 

Par la suite, la pose d’une chape chaux-sable.

 

 

 

Construction du muret de soubassement

Sur des fondations en béton : la pose d’un muret composé d’un bloc de cendrée et d’une épaisseur de brique de réemploi avec un espace de 8 cm dans lequel a été coulé de la vermiculite en vrac.
Une série de colonnes en béton, placées à intervalle régulier permet de supporter le poids de chaque élément en pierre taillée (de récup) formant le dessus du muret.
Sur ces pierres, je compte placer une plaque en pierre bleue en contact avec la structure du jardin d’hiver et permettant d’évacuer les eaux de ruissellement.veranda-muret-radiateurIMGP0754veranda-muret-vermiculite-pierre

 

Ci-dessous, le muret, juste terminé, en 2007 et puis photographié en 2017 après d’autres travaux, notamment,  sur les enduits des façades (enduits naturels à la chaux!).veranda-muret-pierre-bleueDSCN4697